Formation comment devenir auxiliaire ambulancier

Trouvez la Bonne Formation

Quelles sont les compétences requises pour devenir auxiliaire ambulancier ?

L’auxiliaire ambulancier est responsable de la conduite du VSL ou de l’ambulance. Il est donc nécessaire de disposer de capacités de conduite prouvées afin d’accéder à cet emploi. 

L’auxiliaire ambulancier est souvent confronté à des situations d’urgence. Il doit disposer d’un grand calme et d’une capacité à gérer le stress.  

La disponibilité fait également partie des qualités requises pour un auxiliaire ambulancier. Il lui faudra en effet prévoir des gardes, des astreintes et des permanences au cours de l’exercice de ses fonctions. 

L’auxiliaire ambulancier doit savoir travailler en équipe. Le sens de la communication est également un atout pour rassurer les patients. 

Quelles sont les tâches rattachées à la fonction d’auxiliaire ambulancier ?

L’auxiliaire ambulancier est en charge de plusieurs missions :

  • Transporter des patients dans un VSL ;
  • Assurer leur sécurité tout au long du trajet ;
  • Assister l’ambulancier pour la manutention, le brancardage et les soins éventuels ;
  • Tenir informés les médecins et infirmiers de l’arrivée des patients ;
  • Entretenir le VSL et le matériel médical ;
  • Se charger de diverses tâches administratives.

Quel salaire pour un auxiliaire ambulancier débutant ? Quelle évolution possible ?

Un auxiliaire ambulancier débutant perçoit le SMIC. Son salaire évolue en fonction de son expérience et peut atteindre 1 750 € par mois en cours de carrière. Notez que le salaire de base est majoré par les gardes, les astreintes et les week-ends de travail. 

L’auxiliaire ambulancier touche également des indemnités de repas. En dehors des sociétés de transport sanitaire, il peut exercer au sein d’une structure hospitalière ou médico-sociale (clinique, CHU, centre d’accueil spécialisé, etc.).

Quelles sont les formations possibles pour devenir auxiliaire ambulancier ?

Le métier d’auxiliaire ambulancier requiert des certifications reconnues qui sont délivrées par les instituts de formation d’ambulanciers. Elles s’obtiennent à l’issue d’une évaluation des compétences et une formation de 70 heures. L’institut de formation délivre par la suite une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier ainsi qu’une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 (AFGSU).  

Les candidats se forment entre autres pour maîtriser les gestes de manutention, l’hygiène, la déontologie ainsi que les gestes d’urgence.

Par ailleurs, la formation d’auxiliaire ambulancier au sein d’un institut requiert d’avoir le permis B depuis 3 ans, réduit à 2 ans en cas de conduite accompagnée. Il est également nécessaire de disposer d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance. 

Pour devenir auxiliaire ambulancier, il faut impérativement détenir un certificat de vaccinations et un certificat de non contre-indication à l’exercice du métier d’auxiliaire ambulancier.  

Quelle évolution de carrière envisager pour un auxiliaire ambulancier ?

L’auxiliaire ambulancier peut accéder au poste d’ambulancier en passant le diplôme d’État (DE Ambulancier). Notez que sous certaines conditions, l’auxiliaire ambulancier souhaitant passer le DE Ambulancier est dispensé de l’épreuve orale d’admission ainsi que du stage de découverte de 140 heures.

L’auxiliaire ambulancier peut également choisir de se spécialiser dans le transport sanitaire pédiatrique. À l’issue d’une formation supplémentaire, il peut se tourner vers d’autres métiers du secteur de la santé, tels que celui d’aide-soignant. 

Pour conclure

Le métier d’auxiliaire ambulancier nécessite des compétences spécifiques afin de venir en aide aux personnes malades ou blessées. Il s’agit d’une profession impliquant d’importants enjeux sanitaires. Découvrez également d’autres formations en sanitaire et social pour exercer un métier qui s’aligne à vos valeurs !

Changez de vie. Formez vous