Formation comment Devenir conducteur de travaux

formation vers un emploi

Quelles sont les qualités et les compétences requises pour devenir conducteur de travaux ?

Le conducteur de travaux est un manager ayant le sens du relationnel, tout en sachant se faire respecter. Il dispose d’un charisme qui lui permet d’entretenir de bonnes relations avec ses équipes. Il est également amené à communiquer avec les fournisseurs et les clients, ce qui nécessite de la diplomatie.

Le conducteur de travaux gère différentes ressources, humaines comme matérielles. Il doit ainsi être doté d’une bonne capacité de gestion et d’adaptation. Étant responsable des travaux qu’il coordonne, une excellente organisation lui est également nécessaire. 

Le conducteur de travaux est un technicien qui dispose de connaissances approfondies en BTP et en réglementations. Le métier de conducteur de travaux requiert également la maîtrise des outils informatiques. 

Quelles sont les tâches associées à la fonction de conducteur de travaux ?

Les attributions du conducteur de travaux sont variées, mais ses missions principales consistent notamment à :

  • Élaborer le planning prévisionnel (budgets, documents, devis, etc.) pour respecter les délais ;
  • S’assurer des commandes de matériels et de la négociation auprès des fournisseurs ;
  • Superviser le recrutement du personnel nécessaire (ouvriers, sous-traitants, etc.) ;
  • Assurer le respect des règles de sécurité et les réglementations législatives et environnementales ;
  • Contrôler la qualité des travaux ;
  • Superviser les opérations du début à la fin du chantier ;
  • Rédiger les rapports de chantier et en faire part aux clients.

Quel est le salaire d’un conducteur de travaux débutant ? Quelles évolutions possibles ?

En début de carrière, un conducteur de travaux touche un salaire mensuel d’environ 2 400 € brut. 

Après acquisition d’expérience, il peut gagner entre 3 000 et 4 500 € par mois. Les conducteurs de travaux des grands groupes, qui ont une bonne expérience et des diplômes prestigieux, peuvent eux voir leur salaire monter au-delà de 5 000 € brut mensuel.

Quelles sont les formations possibles pour devenir conducteur de travaux ?

L’accès au métier de conducteur de travaux est surtout renforcé par une expérience professionnelle réussie dans le bâtiment. Plusieurs diplômes peuvent toutefois favoriser le parcours. Parmi ces diplômes se trouvent, entre autres, les spécialisations BTS (bâtiment, travaux publics, études et économie de la construction) et les spécialités en licence professionnelle (bâtiment ou génie civil). 

Il est possible de suivre une formation conducteur de travaux pour les professionnels en activité. Par ailleurs, il est également envisageable d’obtenir un diplôme à l’issue d’une validation des acquis de l’expérience (VAE)

Une formation conducteur de travaux permet également l’obtention des diplômes BTS ou DUT du secteur construction et BTP.

Quelle évolution de carrière pour un conducteur de travaux ?

Le métier de conducteur de travaux est déjà considéré comme un aboutissement pour le parcours professionnel d’un technicien. Toutefois, le secteur du bâtiment continue d’offrir des opportunités, quel que soit le statut initial. Le conducteur de travaux peut ainsi envisager la création de sa propre entreprise. Il peut également obtenir au cours de sa carrière un diplôme d’ingénieur du bâtiment et des travaux publics.

Il est possible pour un chef de chantier d’accéder à cet emploi après quelques années d’expérience. Il devra également suivre une formation conducteur de travaux pour renforcer ses acquis. 

En résumé

La fonction de conducteur de travaux constitue le plus haut poste sur le chantier. Il coordonne à la fois les équipes et le matériel pour assurer le bon déroulement des opérations. Il s’agit d’un métier qui requiert de la détermination et de l’expérience. Vous pouvez également parcourir les autres formations immobilier, BTP et urbanisme pour exercer dans un secteur offrant de nombreuses opportunités !

Changez de vie. Formez vous