Formation comment Devenir contrôleur technique

Trouvez la Bonne Formation

Quelles sont les compétences requises dans le métier de contrôleur technique ?

Tout comme le garagiste, le contrôleur technique vérifie l’état de fonctionnement des véhicules. Toutefois, son rôle est de prévenir les problèmes mécaniques. Il doit donc disposer de solides connaissances en mécanique auto. La maîtrise des différents appareils de diagnostic qu’il utilise dans le cadre de son travail est aussi de mise.

Un contrôleur technique doit aussi :

  • Être rigoureux et procéder avec méthode pour repérer toutes les défaillances techniques ;
  • Savoir établir des comptes rendus clairs et précis ;
  • Être pédagogue pour expliquer clairement les termes techniques aux clients ;
  • Avoir le sens du relationnel pour traiter avec les clients, les professionnels et les assureurs ;
  • Gérer son stress et rester calme.

Pour devenir contrôleur technique, un casier judiciaire vierge est nécessaire. Une autorisation accordée par un agent préfectoral est également réclamée.

Quelles sont les missions d’un contrôleur technique ?

La tâche première d’un contrôleur technique est de poser un diagnostic quant à l’état d’un véhicule. Pour cela, il procède à une vérification approfondie de l’auto tout en se basant sur la règlementation actuelle.

Lors de l’analyse, il se concentre sur des points jugés d’une importance capitale comme la suspension, le système d’éclairage ou les freins. Pour être plus précis dans son diagnostic, le contrôleur technique recourt à différents outils de test. Une fois qu’il a repéré un problème, il doit trouver son origine afin d’y remédier.

Dès que les constats sont terminés, le professionnel dresse un bilan et une facture. Il mentionne dans son rapport les déficiences techniques relevées et les divers travaux pour y remédier.

Quel est le salaire d’un contrôleur technique débutant ?

Un contrôleur technique débutant est payé selon le SMIC. Ainsi, il touche près de 1 500 euros brut par mois. Cependant, sa rémunération peut varier. Elle dépend de plusieurs points, notamment de ses qualifications, de la région ou encore du centre où il exerce.

Quelles sont les formations disponibles pour devenir contrôleur technique ?

Avant de vous inscrire à une formation de contrôleur technique, vous devez participer à un stage particulier. Pour y accéder, il faut être titulaire de diplômes tels que le CAP, le BTS ou encore le DUT. Si vous êtes titulaire d’un CAP en réparation de carrosseries ou autres ou encore d’un Bac pro dans la même filière, vous pouvez suivre ce stage.

Une fois la formation terminée, une autorisation délivrée par la préfecture est requise. Ce point est important, car le métier de contrôleur technique nécessite une grande probité de la part du professionnel.

Près de 500 postes de contrôleur technique sont disponibles chaque année. Si vous êtes en reconversion professionnel, vous pouvez décrocher les diplômes nécessaires, puis passer le stage pour vous exercer cette profession.

Quelles sont les évolutions de carrière pour un contrôleur technique ?

Le métier de contrôleur technique ouvre droit à différentes opportunités. Avec le temps, et s’il reste au sein d’une même institution, le professionnel peut décrocher le poste de chef d’équipe. Sinon, il peut envisager de devenir le responsable du centre de contrôle.

S’il s’est spécialisé dans les véhicules légers, il peut poursuivre sa formation en vue d’obtenir les compétences nécessaires pour prendre en charge les voitures lourdes. Il a aussi la possibilité de travailler à son compte.

À retenir

Le métier de contrôleur technique est apprécié. Chaque année, plusieurs postes sont disponibles. Que vous soyez jeune diplômé ou en reconversion professionnelle, vous pouvez exercer ce métier. Avec les formations nécessaires et les bons agréments, vous réussirez à devenir contrôleur technique. Pensez également à vous renseigner sur les autres cursus du secteur de la mécanique.

Vous n’avez rien à avancer