Formation comment Devenir échafaudeur

Changez de vie. Formez vous

Quelles sont les qualités et les compétences requises pour devenir échafaudeur ?

Le métier d’échafaudeur nécessite une excellente condition physique. Il requiert en effet le déplacement régulier de charges lourdes. L’échafaudeur doit également être apte à travailler en plein air, et ce, en dépit des conditions climatiques.

Les travaux de l’échafaudeur impactent directement la sécurité des ouvriers. Cet emploi demande ainsi de la rigueur pour un respect sans faille des règles de sécurité.

L’échafaudeur travaille au sein d’une équipe. Pour la coordination des activités sur le chantier, il doit être capable de communiquer aisément avec ses collaborateurs.

Quelles sont les tâches rattachées à la fonction d’échafaudeur ?

Muni d’une tenue spécifique et d’un équipement de protection, l’échafaudeur assure plusieurs missions :

  • Examiner le plan, le croquis et les instructions de l’ingénieur ;
  • Délimiter sa zone de travail à l’aide de panneaux et de barrières de sécurité ;
  • Évaluer le type d’échafaudage à réaliser (échafaudage roulant, tour d’accès, etc.) ;
  • Déterminer et stocker les matériaux nécessaires ;
  • Procéder au montage en respectant scrupuleusement les normes de sécurité ;
  • Effectuer le calcul des différentes charges (charge utile, charge au sol, etc.) ;
  • Assembler les éléments de l’échafaudage puis les fixer au bâtiment ;
  • Installer les éléments complémentaires et démonter les structures anciennes ;
  • Réaliser un suivi des travaux.

L’échafaudeur est également tenu de démonter, de réparer ou de remplacer les éléments des échafaudages.

Quel est le salaire d’un échafaudeur débutant ? Quelle évolution possible ?

En début de carrière, le salaire d’un échafaudeur se situe entre 1 700 et 2 000 € brut par mois.

Après acquisition d’expérience, sa rémunération peut atteindre les 2 500 € brut par mois.

Quelles sont les formations possibles pour devenir échafaudeur ?

L’exercice du métier d’échafaudeur ne requiert aucun diplôme particulier. Toutefois, une formation échafaudeur renforce considérablement les chances auprès des recruteurs.

Il est possible d’obtenir le CAP/BEP du bâtiment ou de l’industrie, ou bien un CAP en construction métallique au bout de 2 ans de formation. Disposer d’un certificat à la conduite en sécurité (CACES) favorise également l’accès au métier.

Plusieurs certificats permettent aux personnes exerçant dans le secteur d’évoluer professionnellement. Elles peuvent entre autres suivre une formation échafaudeur en vue d’obtenir un CQP Monteur d’échafaudages ou un CQP Monteur de plateformes suspendues. Ces formations sont également accessibles en formation continue pour une réorientation professionnelle.

En dehors d’une formation échafaudeur, des expériences dans l’intérim ou dans la manutention sont également appréciés dans le métier.

Quelle évolution de carrière envisager pour un échafaudeur ?

Le métier d’échafaudeur reste indispensable sur les chantiers. Il s’agit ainsi d’une profession pérenne, dont le volume d’embauche se situe entre 800 et 1 300 emplois chaque année. Les principaux employeurs sont les entreprises du bâtiment ou du génie civil.

L’échafaudeur débute généralement en tant qu’aide monteur. Après acquisition d’expérience, il devient monteur. Il peut ensuite évoluer au poste de chargé de travaux. En fin de carrière, il peut prétendre au poste de chef d’équipe, ou même celui de chef de chantier.

En résumé

L’échafaudeur est un professionnel indispensable sur les chantiers. Il monte les différents éléments métalliques permettant aux ouvriers de travailler sur des zones difficiles d’accès. Son travail implique une grande rigueur pour assurer la sécurité de ses coéquipiers. Découvrez les formations du domaine immobilier, BTP et urbanisme pour envisager encore plus de possibilités dans le secteur !

Formez-vous avec des experts