Formation Comment devenir moniteur auto-école ?

Changez de vie. Formez vous

Quelles sont les compétences et les qualités requises pour être moniteur auto-école ?

Outre une parfaite maîtrise du Code de la route, le moniteur auto-école doit posséder certaines qualités humaines comme :   

  • Des qualités d’enseignant, c’est-à-dire un sens de la pédagogie ;
  • Une aisance relationnelle, car le moniteur auto-école doit mettre ses élèves à l’aise et en confiance ;
  • Une bonne résistance physique et nerveuse pour les cours pratiques ;
  • Être flexible sur ses horaires. 

Quelles sont les tâches associées à la fonction de moniteur auto-école ?

Le moniteur auto-école donne des cours théoriques collectifs sur le Code de la route. Il organise pour cela des leçons audiovisuelles (diapositives, projection) en salle. 

Il enseigne la conduite pratique dans un véhicule équipé de doubles pédales, au milieu de la circulation, et souvent dans des conditions stressantes. Il a pour mission d’apprendre à ses élèves les bons réflexes et l’attitude à adopter pour maîtriser le véhicule. Il analyse également les forces et faiblesses de chaque élève afin de leur faire travailler ce qui doit l’être. Ensuite, il évalue leur progression. 

Le moniteur auto-école inculque à ses élèves l’importance du respect de la sécurité routière et leur responsabilité en tant que conducteurs. 

Quel salaire pour un moniteur auto-école débutant et quelle évolution possible ?

Un moniteur auto-école débutant gagne un salaire brut d’environ 1 500 € par mois. Au fil des expériences, le salaire mensuel du moniteur d’auto-école peut augmenter jusqu’aux alentours de 2300 € brut.

À noter que cette estimation salariale peut varier en fonction des villes où le moniteur auto-école exerce son métier, ainsi que de sa spécialisation.

Quelles sont les formations possibles pour devenir moniteur auto-école ?

Obtenir le titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (ECSR) est nécessaire pour devenir moniteur auto-école. Ce titre d’État ne requiert aucun diplôme et est l’équivalent d’un bac +2. Il comporte 2 certificats : 

  • Le CCP 1, orienté sur l’apprentissage de la formation à la conduite ;
  • Le CCP 2, axé sur la sensibilisation des usagers à la sécurité routière.

Pour accéder à la formation, il faut être titulaire d’un permis B en cours de validité. Par ailleurs, pour acquérir le diplôme, il faudra suivre 910 heures de cours plus 280 heures de stage en entreprise.

Ceux qui souhaitent devenir moniteurs auto-école de poids lourd ou de véhicules à deux-roues doivent obtenir 2 certificats complémentaires de spécialisation (CCS).

Il est aussi possible de passer par une Validation des acquis de l’expérience ou VAE et bénéficier d’une prise en charge par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). Pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent devenir moniteur auto-école, vous pouvez contacter votre conseiller Pôle Emploi pour la validation et le financement disponible. 

Quelle évolution de carrière pour un moniteur auto-école ?

Concernant l’évolution de carrière, il existe plusieurs possibilités. Au bout de 2 ans d’expérience, soit en moyenne 3 800 heures de travail, le moniteur auto-école peut devenir exploitant d’auto-école en demandant un agrément préfectoral. Il peut aussi passer le Brevet d’aptitude à la formation des moniteurs (BAFM) pour devenir formateur d’enseignants auto-école. Enfin, s’il souhaite s’orienter vers le métier d’inspecteur du permis de conduire, le moniteur auto-école peut se présenter au concours de catégorie B.

En résumé

Le moniteur auto-école est un métier d’enseignement qui nécessite des compétences personnelles et des connaissances professionnelles qui s’acquièrent à travers une formation. Si vous souhaitez travailler dans les transports mais n’êtes pas encore certain du métier qui vous intéresse vraiment, consultez les différentes formations achat, logistique et transport.

Formez-vous avec des experts