Formation comment Devenir soudeur

Trouvez la Bonne Formation

Le métier de soudeur : les compétences et qualités indispensables

Pour être soudeur, la minutie est une des qualités requises. Ce travail exige une certaine attention, car une erreur de justesse peut faire échouer l’ensemble de la mise en œuvre. La qualité de la soudure est importante, puisqu’elle permet à la fois d’offrir un visuel agréable et d’assurer la sécurité et la fiabilité finale.

Le travail s’effectue généralement en station debout et dans des conditions difficiles. La réalisation de la soudure exige la maitrise des techniques et l’aisance de manipulation des instruments. Le métier de soudeur demande de l’adresse et une bonne forme physique.

Pour faire carrière, une excellente vue est obligatoire. Les travaux à effectuer nécessitent une grande précision. De plus, ils demandent aussi un sens poussé de l’analyse. Il faut prendre soin de consulter les dessins techniques afin de choisir la méthode d’assemblage appropriée.

Taches associées au métier de soudeur

Après avoir consulté le dossier du projet, le soudeur doit établir la méthodologie la plus adaptée et sélectionner les outils nécessaires. Les éléments à souder doivent être préparés au préalable : polir les bords, émousser et nettoyer en profondeur.

La réalisation d’une soudure se fait en appliquant sur les parties à souder des électrodes portées à très haute température sur les métaux à souder. La chaleur ainsi dégagée fait fondre les métaux.

Une fois le travail fini, il doit nettoyer et procéder à la finition en usant d’un martelet et d’une brosse pour venir à bout des scories. Un contrôle qualité est effectué à la fin de la réalisation pour vérifier :

  • La présence de fêlure ;
  • Les éventuels défauts ;
  • La conformité des mesures à celui du dossier.

Soudeur : salaire pour débutant et évolution possible

Un soudeur débutant gagne 1 600 euros brut par mois. Ce salaire augmente en fonction de son expérience, mais également selon les projets qu’il effectue. À titre d’exemple, un soudeur travaillant dans des conditions extrêmes de sécurité gagne un salaire plus élevé. C’est le cas dans le domaine du nucléaire. L’horaire de travail de nuit aussi influe sur le montant. De 3 à 10 ans d’expérience, le soudeur peut toucher de 1 800 jusqu’à 3 000 euros brut mensuels.

Les procédés de soudure sont très diversifiés comme le domaine dans lequel il peut exercer. Les soudeurs n’ont pas de mal à trouver un poste, car la plupart des industries les recrutent. De plus il existe une multitude de spécialisations auxquelles le soudeur peut s’inscrire pour devenir chef de groupe ou chef d’atelier.

Formations possibles pour accéder à la formation de soudeur

Pour les personnes souhaitant faire une reconversion dans ce domaine, il existe des cursus de courtes durées qui permettent d’acquérir les bases du métier. La formation de soudeur est proposée par des professionnels du domaine et traite des thématiques comme :

  • Acquisition des bases des techniques de soudage ;
  • Rédaction des cahiers des charges ;
  • Familiarisation avec les méthodes de soudage industriel et manuel.

Quelle évolution de carrière est envisageable pour le soudeur ?

Afin de donner vie à de nouvelles perspectives d’évolution et pour augmenter son utilisation, le soudeur doit se spécialiser. En fonction de son domaine de prédilection, il peut s’orienter dans une industrie particulière. De plus, l’expérience et la spécialisation permettent d’accéder au poste de responsable d’équipe ou de chef d’atelier.

En conclusion

En conclusion, le métier de soudeur est un emploi physique qui demande à la fois réflexion, analyse, adresse et précision. En connaissant la réaction des divers métaux face à la chaleur, il choisit la technique adaptée pour atteindre son objectif. Pour parvenir à ce métier, les formations sont multiples : de l’initiation à la spécialisation. Ce métier vous intéresse ? Découvrez les conditions d’éligibilité des formations se rapportant au secteur industriel.

Formez-vous avec des experts